Comparer les solutions de filtrage de spams


Comment choisir un bon logiciel anti spam ?

Mardi 2 mars 2010 par Tep

Avec le nombre croissant de logiciels anti-spam, le choix d’un bon logiciel devient de plus en plus difficile. Ce type de protection peut être installé sur le poste de l’utilisateur, sur le serveur de messagerie ou être externalisé. Après avoir défini l’installation du logiciel anti-spam, il faut comparer les logiciels présents sur le marché. Quels sont les critères pour différencier les bons logiciels anti-spam des autres ?

Dans un premier temps, il y a les technologies antispam utilisées comme l’analyse lexicale, les listes noires, les filtres bayésiens, le greylisting, leTeer grubing,… Toutes ces technologies ont des qualités indéniables mais elles ont aussi leur faiblesse. Un bon logiciel de protection contre le spamming est un logiciel combinant  plusieurs technologies , lui permettant ainsi une analyse croisée  et plus efficace.

Dans un deuxième temps, la qualité d’un logiciel antispam est définie par son taux de faux positifs et de faux négatifs. Les faux positifs sont des messages électroniques légitimes identifiés par le logiciel de protection comme étant un spam. Le taux de faux positifs est un élément important dans le choix d’un logiciel antspam.  Effectivement, les utilisateurs ne souhaitent pas avoir  des courriers électroniques légitimes pouvant contenir des informations importantes être mis en quarantaine. Cela peut avoir des conséquences non négligeables dans les entreprises. Les faux négatifs sont des messages électroniques non légitimes mais pas identifiés par les logiciels antispam.

La problématique des faux négatifs est un point critique chez les fournisseurs de logiciels anti-spam. Car leur logiciel doit diminuer au maximum les faux positifs tout en ayant un taux de faux négatifs correct. La performance d’un logiciel anti-spam est souvent mesurée en fonction des taux de faux positifs et de faux négatifs qu’il engendre. La dualité de ces deux taux est un vrai casse tête chez les éditeurs d’antispam, car il doit garantir un taux de faux positif bas tout en ayant une interprétation des messages électroniques performante pour ne pas voir la messagerie de l’utilisateur envahie par des spam, sans oublier de limiter au maximum les faux négatifs.

Pour bien choisir un logiciel antispam, il faut vérifier les technologies utilisées par ce dernier, regarder que le taux de faux positif et de faux négatifs soit assez bas et que ce logiciel vous donne la possibilité de récupérer les faux positifs facilement.

Votez...

  • del.icio.us
  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
  • RSS
  • StumbleUpon
  • Digg


Tags : , , , ,


Articles similaires:
- Critères de choix d’une solution antispam (55.8%)
- Faire le choix entre logiciel ou service anti-spam (50%)
- Les solution antivirus antispam dans le Cloud (50%)
- Fail-over ou load-balancing de serveurs de messagerie (44.3%)
- La sécurisation de l’email et l’enjeu de l’archivage (44.3%)

Une réponse à “Comment choisir un bon logiciel anti spam ?”

  1. Emjysoft écrit :

    Bon billet qui résumé le minimum de contrôle sur le choix d’un logiciel AntiSpam. Le taux de faux positif est un élément à vérifier à l’installation du logiciel mais aussi tout au long de son utilisation.

Laisser un commentaire

*


English Espa?ol Italiana Deutsche

Copyright © 2002-2014 OKTEY - Tous droits réservés - Accessibilité - Mentions légales - Plan du site - Google+   Flux RSS