Situation et tendance du spamming


Tendance sur le spam

Mercredi 3 août 2011 par Stephane MANHES

Selon l’Agence de sécurité européenne ENISA, 95% des courriers électroniques circulant sur les réseaux sont constitués par des spams. Ils constituent donc les premiers obstacles à franchir pour les acteurs d’Internet : particuliers, entreprises, fournisseurs d’accès, opérateurs, etc. Le filtrage du spam nécessite d’ailleurs un budget important pouvant aller de quelques milliers à plus d’un million d’euros pour les organismes d’envergure.

 

La France est largement envahie par le spam selon une étude réalisée par un réseau international de travail temporaire. 38% des Français reçoivent chaque jour 2 spams sur 10 emails contre 2 à 5 spams sur 10 pour 31% des utilisateurs. Dans les entreprises, les spams reçus par les salariés peuvent atteindre 70%. La gestion de la boite de messagerie ainsi que le nettoyage quotidien deviennent pour ces derniers une corvée et peuvent engendrer beaucoup de stress. D’après le résultat de l’enquête, certains secteurs d’activité en contact direct avec le grand public sont plus touchés par le spam que d’autres. Les administrations et les services aux sociétés, le tourisme et loisirs ainsi que l’éducation sont particulièrement vulnérables aux courriers illicites.

 

En général, les plaintes reçues de la part des utilisateurs contribuent à lutter efficacement contre le spam. En outre, les fournisseurs d’accès Internet stipulent dans leur contrat des clauses interdisant la pratique du spam en guise de prévention et les informent des risques légaux. Pour ne pas subir les désagréments causés par les spams, les particuliers et les utilisateurs n’hésitent pas à investir dans un filtre antispam performant. Les techniques les plus utilisées pour libérer les réseaux sont les listes noires, le filtrage du contenu et l’authentification de l’expéditeur.

 

D’après une étude réalisée par le projet communautaire Project Honey Pot, le nombre de spams envoysé est très élevé le lundi et au plus bas le samedi. Il a également enregistré une diminution de 21% sur l’envoi de spam le jour de noël et 32% le jour du nouvel an. L’émission de spam vient principalement des machines infectées plus connues sous le nom de botnet. La plupart d’entre elles sont situées en Chine. Selon une autre étude réalisée par un éditeur de logiciel de sécurité, le nombre de spam a connu une forte baisse en quelques mois, passant de 90% à 75% du trafic de Juillet 2010 à Mars 2011.

 

Les ordinateurs utilisés pour la collecte d’adresses de messagerie électronique sur le web quant à eux sont implantés principalement aux Etats-Unis, en Espagne ou encore aux Pays-Bas. Les adresses emails récupérées sont utilisées par les spammeurs pour une escroquerie, une fraude ou un scam à peine 21 jours après leur collecte. Par contre, l’usage des adresses pour des spams liés à la vente de produits pharmaceutiques ou autres prennent un peu plus de temps. Le nombre de personnes qui se laissent piéger par les courriers illicites est assez élevé. D’après une enquête effectuée par le Groupe de travail contre les abus de messagerie électronique – MAAWG aux Etats-Unis, 42% des sondés se sont intéressés aux spams qu’ils ont reçu en les ayant ouvert, en y répondant ou encore en achetant les produits qui y sont offerts.

Votez...

  • del.icio.us
  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
  • RSS
  • StumbleUpon
  • Digg


Tags : , , ,


Articles similaires:
- Augmentation de l’envoi de spams (90.9%)
- Statistiques sur le botnet (58.2%)
- Baisse du niveau de spams et de botnets (58.2%)
- Les comportements des internautes face aux spams (55.3%)
- L’efficacité commerciale du spam (55.3%)

Laisser un commentaire

*


English Espa?ol Italiana Deutsche

Copyright © 2002-2014 OKTEY - Tous droits réservés - Accessibilité - Mentions légales - Plan du site - Google+   Flux RSS