Attitudes des utilisateurs face aux spams


Les comportements des internautes face aux spams

Jeudi 6 octobre 2011 par Stephane MANHES

Dans le milieu professionnel, les courriers indésirables sont souvent filtrés en amont c’est-à-dire avant leur arrivée sur le serveur de messagerie électronique si bien que les salariés des entreprises n’en connaissent même pas le contenu. Par contre, ce n’est pas le cas des utilisateurs particuliers. Malgré le filtre anti-spam mis en place, certains spams arrivent quand même à passer la barrière et les internautes se comportent différemment lorsqu’ils sont face à un tel email.

 

 

Pourcentage de spams sur les emails reçus par les utilisateurs

En plus d’être encombrants, les courriers indésirables véhiculent avec eux plusieurs types de menaces informatiques comme les virus, les scams, les attaques par déni de service, les relayages, les phishing, etc. Les domaines de prédilection des spammeurs sont nombreux mais les plus répandus concernent la finance, la santé, la pornographie, les jeux d’argent…

 

 

Le traitement des spams par les internautes

Les spams sont des courriers indésirables c’est-à-dire qu’ils sont non sollicités par les destinataires. Malgré tout, le nombre d’internautes qui continue à lire ou à donner suite aux spams est encore considérable.

 

D’après un sondage réalisé par une association de lutte contre le spam aux Etats-Unis, plus de 4 Américains sur 10 ont reconnu avoir donné suite à un spam. Une personne sur 10 a même réalisé un achat de produits ou de services présentés par les spammeurs dans les courriers indésirables. Ils n’ont pas su résister aux offres attrayantes que les pirates ont façonnées pour les piéger. Pourtant, des propositions si alléchantes devraient attiser la vigilance des internautes.

 

Une fois interrogées sur les raisons qui les ont motivé à donner suite aux spams, certaines personnes ont admis avoir répondu sans réfléchir et d’autres l’ont fait par curiosité. Pourtant, tous les participants à l’enquête qui se sont intéressés au contenu des courriers indésirables ont affirmé avoir des connaissances solides en matière de sécurité informatique et ils utilisent un filtre anti-spam sur leur infrastructure.

 

 

Les proportions de spams circulant sur le réseau

D’après l’agence de sécurité européenne, les proportions de spams reçus par les utilisateurs dépassent les 90%. Les courriers électroniques légitimes n’occupent que 5% des emails reçus dans la boite de réception. Pour mieux lutter contre ce fléau, les opérateurs et les fournisseurs d’accès Internet n’hésitent pas à bloquer les éventuels spams visibles sur les réseaux. Vu que les spammeurs évoluent avec les filtres, certains types de pourriels arrivent toujours à passer entre les mailles du filet.

 

 

Comment se protéger contre les spams ?

Si les spammeurs persistent sur cette voie, c’est que beaucoup d’internautes sont intéressés par leurs propositions et n’hésitent pas à donner suite à leurs emails même ci ces derniers sont illégitimes. En achetant les produits proposés à travers les spams, les utilisateurs d’Internet contribuent à l’enrichissement des spammeurs et des pirates. La meilleure façon de réduire leurs gains serait donc de ne pas répondre aux prospections commerciales douteuses ou autres sollicitations suspectes. Evidemment nous ne pouvons que vous conseiller également, d’utiliser un antispam de qualité tel qu’ALTOSPAM…

Votez...

  • del.icio.us
  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
  • RSS
  • StumbleUpon
  • Digg


Tags : , , , ,


Articles similaires:
- Spam : situation durant l’année 2012 (79.8%)
- Tendance sur le spam (52.4%)
- L’efficacité commerciale du spam (52.4%)
- Actualités sur le spam en 2012 (52.4%)
- Les coûts économiques du spamming (50%)

Laisser un commentaire

*


English Espa?ol Italiana Deutsche

Copyright © 2002-2014 OKTEY - Tous droits réservés - Accessibilité - Mentions légales - Plan du site - Google+   Flux RSS