Le business modèle du spamming


L’efficacité commerciale du spam

Jeudi 22 décembre 2011 par Stephane MANHES

Même si le spam constitue un véritable fléau pour les utilisateurs d’Internet, c’est une manne financière pour les pirates. Le nombre de courriers illicites circulant sur le réseau se chiffre à plusieurs dizaines de milliards chaque année. Le spam pollue les réseaux, les serveurs de messagerie et les boites de réception des utilisateurs. Il véhicule également plusieurs types de logiciels malveillants : virus, vers, chevaux de Troie, phishing, etc.

 

 

Expérimentation américaine sur l’efficacité commerciale du spam

Pour pouvoir mettre en évidence l’efficacité commerciale des courriers illicites, des chercheurs américains ont pris la place des spammeurs le temps d’une expérimentation pratique. L’étude a été réalisée par une équipe de chercheurs en provenance de l’Université de Californie et de l’université de Berkeley. Pour une meilleure réussite, ils ont utilisé des outils semblables à ceux des spammeurs, c’est-à-dire un réseau de bots ou machines zombies, et mis en place les moyens nécessaires permettant de réceptionner les réponses des internautes intéressés.

 

Trois campagnes de mailing de masse ont été entreprises. En totalité, 469 millions de spams ont été envoyés par l’équipe de chercheurs américains. Les deux premières proposaient aux internautes des cartes postales et des blagues liées à la date du premier avril. Durant la troisième campagne, l’équipe a proposé à la vente des produits pharmaceutiques exposés sur des sites de vente créés de toutes pièces pour le besoin de l’enquête. En conclusion, la rentabilité du spam est probante même si elle est assez limitée.

 

 

Le spam utilisé comme technique marketing

Le spam est un véritable outil marketing pour certains vendeurs s’il est utilisé à large échelle. Le résultat obtenu à travers cette étude américaine l’a prouvé largement. Durant la première campagne proposant une carte postale, une personne sur 265 000 a été intéressée. Pour la deuxième campagne proposant des blagues sur les poissons d’avril, une personne sur 178 380 a répondu positivement au spam.

 

Le succès obtenu par les ventes de produits pharmaceutiques a dépassé les espérances de l’équipe de chercheurs. Sur près de 350 millions de spams envoyés, 28 commandes fermes ont été enregistrées en retour. Ce qui donne un taux de succès de 12,41 ventes par million de spams envoyés. Si le prix moyen des commandes réceptionnées était de 70 euros, les spammeurs gagneraient donc en retour près de 2 190 euros durant la troisième campagne. Comme le montant dépensé pour l’envoi des 350 millions de spam tourne autour de 17 600 euros, les spammeurs ont intérêt à minimiser le prix de l’envoi. Certains vendeurs préfèrent organiser eux-mêmes leur campagne de mailing de masse pour réduire les charges. Plus le réseau botnet exploité sera important, plus le retour sur investissement sera significatif.

 

 

Les produits proposés à la vente par les spammeurs

Les produits pharmaceutiques ne sont pas les seuls qui sont mis à la vente par les spammeurs sur Internet. Ils proposent également plusieurs autres objets issus de plusieurs domaines comme le sexe, l’informatique, la finance, l’épargne, l’éducation, la formation, etc. Comme certaines catégories de spam sont plus dangereuses que d’autres, la meilleure solution pour préserver la sécurité des infrastructures informatiques serait d’adopter un logiciel anti-spam performant et à jour.

Votez...

  • del.icio.us
  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
  • RSS
  • StumbleUpon
  • Digg


Tags : , , , , , ,


Articles similaires:
- Actualités sur le spam en 2012 (100%)
- Les petites et moyennes entreprises en lutte contre les spams (83.7%)
- Tendance sur le spam (76.7%)
- Les comportements des internautes face aux spams (76.7%)
- Les coûts économiques du spamming (73.4%)

Laisser un commentaire

*


English Espa?ol Italiana Deutsche

Copyright © 2002-2014 OKTEY - Tous droits réservés - Accessibilité - Mentions légales - Plan du site - Google+   Flux RSS