Impôts : des mails frauduleux évoquent un remboursement !

Phishing aux impôts

Ces derniers temps, des mails frauduleux annonçant le remboursement des impôts circulent dans les boites de réception des contribuables. La Direction des finances publiques appelle à la vigilance et dénonce clairement une tentative d’hameçonnage. Explications.

Des milliers d’euros de remboursement d’impôts

La Direction des finances publiques est victime d’usurpation d’identité tandis que les contribuables sont sollicités via la technique d’hameçonnage. En effet, depuis plusieurs jours, les contribuables reçoivent un email, qui ne passe pas inaperçu et qui interroge aussi bien les destinataires que le gouvernement.

Un email ayant pour objet « remboursement des finances publiques » est envoyé depuis le portail impots.gouv.fr. Pour aller plus loin dans son contenu, le mail évoque un remboursement des impôts avec une somme alléchante, qui peut aller jusqu’à des milliers d’euros, constituant une agréable surprise pour les contribuables… en apparence !

Le mail propose au destinataire un accès à un formulaire de saisie des coordonnées de la carte bancaire. Puis, un SMS viendra confirmer le virement et la réception du remboursement.

Une pratique frauduleuse pour soutirer des informations confidentielles

Ce mail a créé l’engouement de beaucoup, certains ayant tout de même senti l’arnaque et n’ayant pas hésité à le signaler. Selon la Direction des finances publiques DGFIP, il s’agit d’une pratique frauduleuse qui a soutiré les informations confidentielles des utilisateurs dans l’objectif de les escroquer.

La DGFIP appelle à la vigilance en insistant sur le fait que les services d’impôts ne vont jamais demander les numéros de carte bancaire aux contribuables. Aussi, elle ne cesse de marteler et de rappeler que ces formes d’escroquerie sont très courantes et arrivent par vagues, surtout en cette période de crise sanitaire.

Soyez attentifs et ne traitez jamais les mails suspects

Ainsi, pour protéger les contribuables et surtout les aider à déceler les tentatives d’hameçonnage, le site impots.gouv.fr publie régulièrement les mesures à prendre pour renforcer la sécurité informatique et éviter de tomber dans le piège.

Aussi, il faut être attentif à de nombreux signes qui pourraient révéler l’arnaque, à savoir : des fautes d’orthographes ou de syntaxes, des demandes de coordonnées bancaires ou encore de données confidentielles. En général, ces mails d’hameçonnage sont rédigés de façon automatique sans correction avant d’être envoyés au plus grand nombre. Enfin, la DGFIP conseille également de ne pas ouvrir le mail ni de cliquer sur un quelconque lien. Elle préconise la suppression immédiate et définitive de ce genre de mail, au cas où vous le recevez.

Ces types d’emails sont bloqués par la solution française Altospam.

Si vous souhaitez tester gratuitement le service Altospam, il vous suffit de remplir le formulaire ici : https://www.altospam.com/fr/test-gratuit.php.  L’essai de 15 jours est sans engagement.