Remise en question de la sécurité de la messagerie

Héberger ses emails en France pour éviter PatriotAct, Prism, ...

La sécurité des données transitant sur la messagerie électronique a été mise à mal lorsque l’affaire Prism a éclaté au grand jour. De nombreux services américains ont même décidé de fermer leur boutique par peur du scandale. Pour les uns, la mise à mort de l’email serait une évidence. Pour les autres, il est toujours possible de mettre en place des solutions permettant d’assurer la sécurité du service de messagerie.

 

 

L’affaire Prism, un scandale sans précédent

L’affaire Prism a éclaté le 7 juin dernier. Edward Snowden, un ancien analyste de la NSA, a révélé au monde entier l’existence d’un programme de surveillance classé top secret dénommé Prism. Il consiste à collecter des données personnelles sur les utilisateurs du web suspectés de porter atteinte à la sureté de l’Etat et à surveiller leurs activités quotidiennes via les réseaux sociaux, les appels qu’ils passent ou reçoivent, les contenus de leur messagerie électronique, etc. La mise en place de ce projet est censée entrer dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Malheureusement, une collecte « accidentelle » de courriels de simples citoyens américains et un espionnage de haut niveau du réseau Internet ont également été évoqués dans l’affaire Prism d’où la question de la sécurisation du service de messagerie.

 

 

Fermeture de plusieurs services de messagerie

L’affaire Prism a entrainé la fermeture de nombreux services de messagerie basés sur le territoire américain. On peut citer en exemple l’arrêt volontaire de deux services de messagerie sécurisée : Lavabit et Silent Circle. L’ex-agent de la NSA Edward Snowden, auteur du scandale est passé par le premier service pour alerter les médias sur l’existence du programme confidentiel Prism. Le fondateur a préféré arrêter son activité pour ne pas « compromettre ses valeurs ». Un blog juridique dénommé Groklaw, très réputé aux Etats-Unis, a également fermé ses portes dans le but de protéger ses sources.

 

 

Comment s’assurer de la sécurité de son service de messagerie ?

Grâce aux services proposés par la société toulousaine OKTEY, vous pouvez justement confier la sécurisation de votre messagerie électronique à des professionnels et ainsi trouver des réponses à ces problématiques de confidentialité et de sécurité des emails.

 

Afin de garantir les meilleures conditions de sécurité possibles pour ses clients, tous les serveurs des solutions OKTEY sont hébergés en France, dans 5 datacenters différents. OKTEY s’engage du point de vue de la confidentialité des données dans ses Conditions Générales de Vente et n’est contrôlée ni par Prism ou tout autre organisme d’Etat, ni soumise au PatriotAct. De plus, les serveurs d’OKTEY certifiés PCI DSS  (Cf. article https://www.altospam.com/actualite/2012/04/altospam-conforme-et-accredite-pci-dss/ ) sont sécurisés et monitorés en permanence.

 

Enfin, tous les emails transitant par les solutions OKTEY sont automatiquement chiffrés dès que les serveurs expéditeurs et destinataires autorisent le cryptage (Cf. article https://www.altospam.com/actualite/2013/06/altospam-et-mailout-senrichissent-du-protocole-de-chiffrement-tls/ ).

 

Pour rappel, OKTEY édite la solution de filtrage des emails entrants ALTOSPAM qui permet d’assainir tout son trafic de messagerie amont. Le service MailOut complète ALTOSPAM et s’occupe quant à lui de la délivrabilité des emails sortants. Une solution d’hébergement professionnel d’emails est également proposée par OKTEY, il s’agit d’aMailOr.

 

 

Remise en question de la sécurité de la messagerie
4.7 (93.33%) 3 votes