Attaque par Déni de service (DoS)

Glossaire Déni de service

Analyse heuristique | Anti-relais | Bounce | Déni de service | DKIM | Faux-négatifs | Faux-positifs | Filtres bayésiens | FOVI - Arnaque au président | FQDN | Greylisting | Listes blanches | Listes noires / DNSBL | MTA / MDA | Opt-in | Opt-out | Phishing | Ransomware | Spam | Scam / Nigérian419 | SMTP | SPF | Teergrubing | Test de Turing | Virus

DOS

Définition de DENI DE SERVICE : Le déni de service (ou DoS : Denial of Service) est une attaque qui vise à rendre une application informatique incapable de répondre aux requêtes de ses utilisateurs. Les serveurs de messagerie peuvent être victimes de ces attaques. Le déni de service distribué (DDoS pour Distributed DoS) est une attaque de DoS émise depuis plusieurs origines distinctes. Ce type d'attaque est extrêmement complexe à bloquer, car il est souvent impossible de différencier une vraie requête d'une requête de DDos. L'attaque par DDos utilise très souvent une multitude de PC zombies infectés par des backdoors exploités à distance par un pirate et attaquant simultanément une cible unique.

 

Applications :
ALTOSPAM intègre des règles spécifiques pour éviter les attaques par déni de service. Le nombre de connexions simultanées depuis une même adresse IP est, par exemple, limité. De plus, ALTOSPAM par sa position frontale dans votre architecture SMTP empêche que votre serveur en soit victime.

Informations complémentaires :
- Article Wikipédia sur le déni de service

Articles en rapport avec attaque :
- Détection des attaques de virus
- Le botnet : une menace permanente pour les utilisateurs d'Internet
- Réussite de la lutte contre les botnets
- Le marché du piratage en 2010