Attaques informatiques par emails : une menace constante pour la sécurité

La sécurité de la messagerie électronique est l’un des principaux problèmes liés à la sécurité informatique. La sécurité de vos e-mails est en fait de plus en plus compromise, car la messagerie électronique est aujourd’hui le principal vecteur de propagation des logiciels malveillants, de phishing et des cyberattaques.

Une recrudescence de l’utilisation des e-mails

En 2018, il y a eu plusieurs nouvelles dans le domaine de la sécurité de l’information, notamment en ce qui concerne l’évolution des menaces et les techniques de distribution de celles-ci. Les SMS et les réseaux sociaux restent très populaires, mais le courrier électronique demeure le mode de communication préféré par la plupart des entreprises dans le monde et il n’existe aucune donnée indiquant un abandon progressif de ce mode de communication. Selon Radicati Group, le nombre total d’e-mails professionnels et privés envoyés et reçus par jour dépasse les 281 milliards en 2018 et devrait atteindre 333 milliards d’ici 2022. Plus de 3,8 milliards d’utilisateurs communiquent par email.


Compte tenu de ces chiffres, il n’est pas surprenant que les courriers électroniques soient l’un des principaux vecteurs d’attaque utilisés par les cybercriminels. Les emails étant un outil très répandu, utilisé aussi bien dans la sphère privée que sur le lieu de travail, les cybercriminels ont la possibilité d’adresser leurs attaques à de nombreuses personnes en même temps.

Pourquoi les cybercriminels attaquent-ils les e-mails ?

 Les cybercriminels attaquent les comptes de messagerie, car ils représentent souvent le maillon faible de la chaîne de sécurité de l’entreprise. En outre, après l’attaque, ils peuvent accéder à une mine virtuelle d’informations, telles que des données personnelles, des contacts,des documents d’entreprise confidentiels, etc. Pensez simplement que, chaque fois que vous vous inscrivez à un service en ligne, vous devez entrer une adresse e-mail qui pourra être récupérée à la suite du piratage du site ou simplement par l’achat de bases d’adresses emails.

L’attaque par l’email est très économique, rapide et de large envergure. Le pirate peut facilement s’adresser à des millions d’adresses sans grands moyens et de manière très rapide. Un nouveau malware par exemple aura beaucoup de mal à être détecté s’il est envoyé dans une vague de mails.

Se prémunir contre les cyberattaques de vos e-mails

Il faut faire attention aux courriels, en vérifiant toujours l’expéditeur avant de télécharger les pièces jointes ou de cliquer sur les liens. Si l’expéditeur est inconnu, c’est une bonne règle d’éviter toute action. Un antivirus classique peut ne pas indiquer une pièce jointe en tant que fichier infecté et le risque de nouvelles vulnérabilités, pour lesquelles des solutions ne sont pas encore disponibles, reste élevé.

Très souvent, il y aura des erreurs de grammaire, même minimes, comme des mots et des verbes sans accent et une ponctuation incorrecte.Rappelez-vous toujours que si vous devez recevoir des courriers électroniques de votre établissement de crédit dans lesquels des données personnelles et des codes privés sont requis, il est conseillé de contacter la banque pour confirmer l’authenticité du message. De cette façon, vous pouvez éviter des dégâts énormes.

Il est important de rester vigilant même si l’expéditeur est connu : les pirates informatiques accèdent souvent au carnet d’adresses en prétendant être en contact avec la victime. Il est donc toujours utile de poser des questions sur l’authenticité de l’envoi et de le vérifier, si possible.Dans une boîte aux lettres infectée par un virus, celle d’un collègue ou d’un ami par exemple, les cybercriminels pourraient démarrer des spams très similaires aux messages normaux sans qu’on ne s’en rende compte.

Protéger ses emails grâce à des outils spécifiques comme Altospam est essentiel de façon à prévenir au maximum des attaques pouvant être très préjudiciables.

Attaques informatiques par emails : une menace constante pour la sécurité
5 (100%) 1 vote